30 mai 2022

Devenir Praticien hospitalier

Pour devenir praticien hospitalier (PH) ou praticien hospitlo-universitaire (HU), plusieurs voies d'accès sont possibles. Nous vous expliquons en détail ces différentes possibilités.

Avant de devenir praticien hospitalier

Durant les études de médecine, le CNG est donc en charge :

  1. Des contrats d’engagement de service public (CESP)
  2. De l’organisation des Epreuves Classantes Nationales informatisées (ECNi) en lien avec le MESRI

L'entrée dans le corps des praticiens hospitaliers (PH)

Vous venez de terminer vos études de médecine et souhaitez vous diriger vers une carrière en établissement public de santé.
Il vous faut pour cela, intégrer le corps des PH en procédant aux étapes suivantes :

Etre lauréat d'un concours
1/
le CNPH : concours national de praticien hospitalier (diplôme UE)
Devenir praticien hospitalier nécessite d’avoir un diplôme d’études médicales délivré par un état membre de l’UE son diplôme et avoir satisfait au concours du CNPH. Une fois admis au concours, vous êtes inscrit sur une liste d’aptitude valable 4 ans à compter de sa date de publication au JORF.

2/ les EVC : Epreuves de vérifications des connaissances (diplôme hors UE)
Si vous êtes en possession d’un diplôme hors UE, il vous faut alors satisfaire aux épreuves de vérifications des connaissances (EVC).

Candidater lors d’une campagne de tour de recrutement
Il faut ensuite consulter les vacances de postes annoncer lors d’un Tour de recrutement et candidater sur des postes relevant de la spécialité au titre de laquelle vous êtes lauréats

Etre nommé sur son poste par le CNG
Après proposition du chef de pôle au chef d’établissement de votre candidature et avis favorable du président de CME, la Directrice Générale du CNG assure, au nom du ministre chargé de la santé, la nomination et les autres actes de gestion de la carrière des praticiens hospitaliers.

Etre affecté sur son poste dans un pôle d’activité par le chef de l’établissement
Lorsqu’il est pourvu à une vacance par candidature externe, à réception de l’arrêté de nomination, le directeur d’établissement prononce l’affectation dans le pôle d’activité.

Le praticien, déjà nommé dans l’établissement, est affecté par le directeur de l’établissement dans un pôle d’activité sur proposition du chef de pôle et après avis du président de la commission médicale d’établissement.

Cet article vous a-t-il été utile ?