Internat de pharmacie à titre européen (PHA-UE)

Le Centre National de Gestion organise :

  • le concours donnant accès au troisième cycle des études pharmaceutiques pour les praticiens européens (concours ouvert aux pharmaciens français ou ressortissants d'un autre Etat membre de l'Union européenne ou d'un autre Etat partie à l'accord sur l'Espace économique européen ainsi qu'aux pharmaciens suisses et andorrans, titulaires d'un diplôme ouvrant droit à l'exercice de la pharmacie) ;
  • la procédure de choix de poste.

Les pré-inscriptions au concours d'internat en pharmacie, organisé au titre de l'année universitaire 2019-2020, sont désormais terminées. La liste des candidats inscrits se trouve dans l'onglet "Inscription des candidats". Les convocations seront téléchargeables à partir du 26 novembre 2018 (voir onglet "Epreuves").

Depuis 2014, les concours d’internat de pharmacie sont organisés en décembre de l’année n-1. La procédure de choix de poste débute en janvier de l’année n pour des choix définitifs en septembre suivant.

 

Concours donnant accès au 3ème cycle des études pharmaceutiques
Textes réglementaires

Code de l’éducation

Partie réglementaire
Livre VI : L’organisation des enseignements supérieurs
Titre III : Les formations de santé
Chapitre III : Les études pharmaceutiques
Section 4 : Le troisième cycle long
Sous-section 1 : Diplômes d’études spécialisées
Paragraphe 1 : Accès (Articles D633-1 à D633-8)
Paragraphe 2 : Formation (Articles D633-9 à D633-16)
Paragraphe 3 : Changement d’orientation (Articles R633-17 à R633-18)
Paragraphe 4 : Délivrance (Article D633-19)
Sous-section 2 : Diplômes d’études spécialisées complémentaires (Articles D633-20 à D633-22)
Sous-section 3 : Dispositions applicables aux pharmaciens des armées (Articles D633-23 à D633-31)
Sous-section 4 : Dispositions diverses (Articles D633-32 à D633-34)
Sous-section 5 : Accès aux formations du troisième cycle spécialisé pour les ressortissants français ou des autres Etats membres de l’Union européenne, des autres États parties à l’accord sur l’Espace économique européen, de la Confédération helvétique ou de la Principauté d’Andorre (Articles R633-35 à R633-39)
Sous-section 6 : Accès aux formations du troisième cycle spécialisé pour les pharmaciens autres que les ressortissants des États membres de l’Union européenne, des autres États parties à l’accord sur l’Espace économique européen, de la Confédération helvétique ou de la Principauté d’Andorre (Articles R633-40 à R633-47)
Sous-section 7 : Dispositions diverses (Article R633-48)

Statut des internes (code de la santé publique)
Partie réglementaire
Sixième partie : Établissements et services de santé
Livre Ier : Établissements de santé
Titre V : Personnels médicaux et pharmaceutiques
Chapitre III : Internes et étudiants en médecine et en pharmacie
Section 1 : Statut des internes en médecine, en odontologie et en pharmacie
Sous-section 1 : Dispositions générales. (Articles R6153-1 à R6153-6)
Sous-section 2 : Entrée en fonctions, gestion, rémunération et avantages sociaux. (Articles R6153-7 à R6153-28)
Sous-section 3 : Garanties disciplinaires. (Articles R6153-29 à R6153-40)
Sous-section 4 : Personnes faisant fonction d’interne. (Articles R6153-41 à R6153-45)

  • Arrêté du 27 mars 2012 portant détermination des interrégions d’internat de pharmacie
  • Arrêté du 12 avril 2012 portant organisation et programme des concours d’internat de pharmacie et détermination de la procédure de choix de poste
  • Arrêté du 21 avril 2017 relatif aux connaissances, aux compétences et aux maquettes de formation des diplômes d’études spécialisées et fixant la liste de ces diplômes et des options et formations spécialisées transversales du troisième cycle des études de médecine (applicable aux internes de pharmacie préparant le DES de biologie médicale).
  • Arrêté du 18 septembre 2017 portant détermination des régions et subdivisions du troisième cycle des études de médecine et du diplôme d’études spécialisées de biologie médicale

Concours destiné aux pharmaciens européens

  • Directive 2005/36/CE du Parlement Européen et du Conseil du 7 septembre 2005 relative à la reconnaissance des qualifications professionnelles

 

    Calendrier

    Les épreuves sont programmées les 11 et 12 décembre 2018

    Inscription des candidats

    Concours 2019-2020

    • Arrêté du 25 juillet 2018 portant ouverture du concours d'internat de pharmacie à titre européen pour les pharmaciens ressortissants des Etats membres de l'Union européenne, d'un autre Etat partie à l'accord sur l'Espace économique européen, de la Principauté d'Andorre ou de la Confédération suisse au titre de l'année universitaire 2019-2020
    • Arrêté du 18 septembre 2018 portant répartition des postes offerts, au titre de l'année universitaire 2019-2020, au concours d'internat à titre européen donnant accès au troisième cycle spécialisé des études pharmaceutiques 

    L'inscription au concours débute par une "pré-inscription" en ligne, ouverte du 1er au 30 septembre de l'année de passage des épreuves.

    Pour se rendre sur le site de pré-inscription : cliquer ici

    Après avoir rempli le formulaire, les candidats doivent télécharger les documents suivants (format pdf, png, jpeg ou gif) :

    • Copie de la pièce d’identité ou du passeport (recto/verso) en cours de validité
    • Copie du diplôme, certificat ou titre permettant l'exercice de la pharmacie dans le pays d'obtention ou d'origine du candidat
    • Copie de la traduction du diplôme, certificat ou titre en français.

    Les copies des diplômes, certificats ou titres, accompagnées des originaux des traductions en français seront en outre envoyés par voie postale au CNG par lettre recommandée.

    • Liste des candidats inscrits
    Programme et consignes particulières

    Le programme figure ci-dessous

    Le Conseil scientifique de pharmacie, dans un communiqué, a émis les règles suivantes pour les épreuves, en complément du programme du deuxième cycle.

    PROGRAMME DU CONCOURS DE L'INTERNAT EN PHARMACIE

    Section I. ― Sciences mathématiques, physiques
    et chimiques (questions 1 à 18)

    Principes et applications de :
    1. Méthodes de séparation fondées sur l'extraction (solide-liquide et liquide-liquide).
    2. Spectrophotométries d'émission et d'absorption atomiques.
    3. Spectrophotométrie d'absorption moléculaire UV-visible.
    4. Spectrofluorimétrie moléculaire.
    5. Méthodes chromatographiques : chromatographie en phase gazeuse ; chromatographie liquide (exclusion-diffusion, échange d'ions, partage).
    6. Méthodes électrophorétiques y compris les principes des détections.
    7. Méthodes redox électrochimiques d'analyse y compris les principes des détections : potentiométrie, ampérométrie.
    8. Pression osmotique : osmolarité, osmolalité.
    9. Analyse des composés chiraux.
    10. Principales propriétés structurales et physico-chimiques des fonctions organiques : alcool, phénol, amine, thiol, aldéhyde, cétone et acide carboxylique. Applications à la dérivatisation. Stéréo-isoméries.
    11. Rayons X et rayonnements émis par les principaux radio-isotopes utilisés in vivo et in vitro.
    12. Les ions en solution :
    ― équilibre acide-base en solution aqueuse, pH, pK, solutions tampons ;
    ― réactions et équilibres de complexation.
    13. Protométrie en milieu non aqueux.
    14. Critères de validité d'une méthode d'analyse : précision, exactitude, linéarité, spécificité, limites de détection et de quantification.
    15. Méthodes utilisant la réaction antigène-anticorps.
    16. Statistique descriptive : estimation des paramètres d'une population, intervalle de confiance d'une moyenne et d'une proportion.
    17. Tests paramétriques de comparaison :
    Comparaison unilatérale ou bilatérale :
    ― de deux variances observées ;
    ― d'une moyenne observée à une valeur théorique ;
    ― de deux moyennes observées.
    Comparaison unilatérale ou bilatérale dans le cas de grands échantillons :
    ― d'une proportion observée à une proportion théorique ;
    ― de deux proportions observées.
    18. Tests de liaison :
    ― régression linéaire : estimation et intervalle de confiance de la pente et de l'ordonnée à l'origine. Comparaison à une valeur théorique de la pente et de l'ordonnée à l'origine ;
    ― corrélation linéaire : estimation et test du coefficient de corrélation (r) ;
    ― test du chi-deux d'indépendance.

    Section II. ― Sciences de la vie
    (questions 1 à 31)

    Cette section exclut l'étude de toute pathologie.
    1. Structure, organisation, dynamique et polymorphisme du génome humain.
    2. Régulation de l'expression des gènes codant les protéines chez les eucaryotes.
    3. Les différents modes de transmission des maladies héréditaires mendéliennes monogéniques.
    4. Méthodes d'identification des mutations délétères à l'origine des maladies héréditaires mendéliennes monogéniques.
    5. Mécanismes et conséquences des mutations délétères à l'origine des maladies héréditaires mendéliennes monogéniques.
    6. Le caryotype et les anomalies chromosomiques constitutionnelles.
    7. Mesure d'une activité enzymatique, applications.
    8. Ammoniogenèse et uréogenèse.
    9. Structure, biosynthèse et catabolisme des hémoglobines.
    10. Structure et propriétés des acides nucléiques, des lipoprotéines.
    11. Régulation de la glycémie.
    12. Métabolisme des acides gras, des triglycérides, du cholestérol, des lipoprotéines.
    13. Cétogenèse.
    14. Neurotransmetteurs : acétylcholine, acide gamma-aminobutyrique, adrénaline, dopamine, noradrénaline, sérotonine, glutamate.
    15. Physiologie cardiovasculaire.
    16. Physiologie de la respiration.
    17. Physiologie digestive.
    18. Physiologie rénale.
    19. Physiologie des corticosurrénales.
    20. Physiologie de la thyroïde.
    21. Cycle menstruel et physiologie de la grossesse.
    22. Physiologie de la douleur.
    23. Physiologie osseuse, régulation de la calcémie et de la phosphatémie.
    24. Physiologie des lignées myéloïdes.
    25. Groupes sanguins A, B, O, systèmes Rhésus et Kell.
    26. Physiologie de l'hémostase primaire, de la coagulation, de la fibrinolyse.
    27. Structure et propriétés des immunoglobulines.
    28. Immunité innée et inflammation.
    29. Complexe majeur d'histocompatibilité et présentation de l'antigène.
    30. Organes et cellules de la réponse immunitaire.
    31. Réponses immunitaires humorales et cellulaires et leur régulation.

    Section III. ― Sciences de la santé publique
    et de l'environnement (questions 1 à 16)

    1. Surveillance sanitaire et vigilances : définition, objectifs et organisation.
    2. Prévention et promotion de la santé.
    3. Politique vaccinale : élaboration, recommandations et évaluation.
    4. Conduites addictives : prévention et prise en charge.
    5. Méthodologie épidémiologique :
    ― épidémiologie descriptive : objectifs, enquêtes, indicateurs ;
    ― épidémiologie étiologique : objectifs, enquêtes, indicateurs ;
    ― épidémiologie évaluative et dépistage.
    6. Médicaments et dispositifs médicaux : définitions, statuts et aspects socio-économiques à l'hôpital.
    7. Etablissements de santé, structures de tutelle, pharmacies à usage intérieur.
    8. Droits des patients.
    9. Risque iatrogène. Risque nosocomial.
    10. Risques sanitaires liés aux caractéristiques physico-chimiques et microbiologiques des eaux.
    11. Toxicologie de l'éthanol, du méthanol, de l'éthylène-glycol et des éthers de glycols.
    12. Toxicologie des hydrocarbures aromatiques (benzène, toluène, hydrocarbures aromatiques polycycliques), des solvants chlorés aliphatiques et des dioxines.
    13. Toxicologie des produits phytosanitaires : organophosphorés, carbamates.
    14. Poisons hémolytiques. Poisons de l'hémoglobine : oxyde de carbone, plomb, methémoglobinisants.
    15. Toxicologie des radioéléments.
    16. Toxicomanies : opiacés, LSD, cocaïne, amphétaminiques, cannabis.

    Section IV. ― Eléments de séméiologie
    et de pathologie. ― Biologie appliquée à la clinique
    Infections bactériennes et virales (questions 1 à 11)

    Bases physiopathologiques et principaux signes cliniques des infections les plus courantes ; principes du diagnostic biologique, du traitement, de la prévention et du suivi des infections d'origine bactérienne et virale suivantes :
    1. Infections du système nerveux central.
    2. Bactériémies et endocardites.
    3. Infections urinaires.
    4. Infections du tube digestif.
    5. Infections ORL et bronchopulmonaires.
    6. Infections sexuellement transmissibles.
    7. Infections et grossesse.
    8. Infections virales hépatiques.
    9. Infections de l'immunodéprimé.
    Cela comprend une description sommaire des bactéries (morphologie, caractères culturaux, caractères d'identification, à l'exclusion des caractères biochimiques d'espèce) et des virus (classification, structure, identification) suivants : Neisseria gonorrhoeae et Neisseria meningitidis, Staphylococcus aureus, Streptococcus pyogenes, Streptococcus agalactiae, Streptococcus pneumoniae, Escherichia coli, Salmonella spp., Shigella spp., Campylobacter jejuni, Helicobacter pylori, Pseudomonas aeruginosa, Haemophilus influenzae, Clostridium difficile, Listeria monocytogenes, Mycobacterium tuberculosis, Treponema pallidum, Chlamydia trachomatis, Legionella pneumophila, virus de l'herpès simplex, cytomégalovirus, entérovirus, rotavirus, papillomavirus, virus de la grippe, virus de la rubéole, virus des hépatites A, B et C, virus de l'immunodéficience humaine.
    10. Principe de la détermination de la sensibilité et de la résistance des bactéries et des virus aux agents anti-infectieux.
    11. Mécanismes de résistance aux agents anti-infectieux.

    Parasitoses et mycoses (questions 12 à 21)

    Etude de l'épidémiologie, des principaux signes cliniques, des bases du diagnostic biologique, du traitement, de la prophylaxie et du suivi des parasitoses et des mycoses suivantes :
    12. Protozooses intestinales : amibiase (entamoebose), giardiose.
    13. Trichomonose urogénitale.
    14. Paludisme.
    15. Toxoplasmose.
    16. Leishmaniose à Leishmania infantum.
    17. Helminthoses intestinales et hépatiques : fasciolose à Fasciola hepatica, bilharziose à Schistosoma mansoni, téniasis à Taenia saginata, hydatidose à Echinococcus granulosus, oxyurose, anguillulose.
    18. Infections à levures (Candida albicans, Cryptococcus neoformans).
    19. Infections à Aspergillus fumigatus.
    20. Infections à dermatophytes (Microsporum canis, Trichophyton rubrum, Trichophyton mentagrophytes).
    21. Pneumocystose à Pneumocystis jirovecii.
    Cette étude comprend notamment une description sommaire des parasites et des champignons responsables, à l'exclusion des caractères biochimiques d'espèce.

    Hématologie et immunologie (questions 22 à 38)

    Etiologie, principaux signes cliniques, bases du diagnostic biologique, du traitement et de l'évolution des affections suivantes :
    22. Anémies carentielles. Anémies hémolytiques.
    23. Polyglobulies.
    24. Leucémie myéloïde chronique.
    25. Hémophilies. Maladie de Willebrand.
    26. Hémoglobinopathies : drépanocytose, thalassémies.
    27. Myélome et dysglobulinémies monoclonales de signification indéterminée.
    28. Leucémies aiguës et syndromes myélodysplasiques (hors classifications).
    29. Hyperlymphocytoses : syndromes mononucléosiques, leucémie lymphoïde chronique, lymphomes (hors classifications).
    30. Cytopénies médicamenteuses.
    31. Thrombopénies.
    32. Asthme et allergies.
    33. Maladies auto-immunes : polyarthrite rhumatoïde et lupus systémique.
    34. Déficits immunitaires congénitaux.
    35. Exploration des réactions inflammatoires.
    36. Diagnostic d'un allongement du temps de Quick et/ou du temps de céphaline avec activateur.
    37. Surveillance biologique d'un traitement par les héparines et les antivitamines K.
    38. Les produits sanguins labiles : définition, indications, conduite prétransfusionnelle.

    Autres affections (questions 39 à 53)

    Bases physiopathologiques, principaux signes cliniques, bases du diagnostic biologique, du traitement et du suivi des affections suivantes :
    39. Diabètes de types 1 et 2.
    40. Hyperlipoprotéinémies.
    41. Troubles de l'équilibre hydro-électrolytique.
    42. Troubles de l'équilibre acidobasique.
    43. Troubles du métabolisme osseux.
    44. Cholestase, cytolyse hépatique, insuffisance hépatocellulaire.
    45. Troubles du métabolisme du fer.
    46. Insuffisances rénales, syndrome néphrotique.
    47. Accidents coronariens aigus, insuffisance cardiaque.
    48. Hyperuricémies.
    49. Pancréatite aiguë.
    50. Dysfonctionnements corticosurrénaliens.
    51. Dysfonctionnements thyroïdiens.
    52. Dénutrition protéino-énergétique.
    53. Affections neurologiques et neurodégénératives : épilepsie, migraines, algies faciales ― maladie d'Alzheimer, maladie de Parkinson, sclérose en plaques.

    Génétique (questions 54 et 55)

    54. Examen des caractéristiques génétiques d'une personne à des fins médicales.
    55. Diagnostic prénatal des maladies génétiques.

    Section V. ― Sciences du médicament
    (questions 1 à 59)

    Devenir du médicament dans l'organisme :
    1. Principales étapes : résorption, distribution, biotransformation, excrétion.
    2. Facteurs influençant le sort des principes actifs : facteurs physiologiques, états pathologiques, xénobiotiques associés.
    3. Biodisponibilité : définition, principe des méthodes d'étude et facteurs de variation.
    4. Principaux paramètres pharmacocinétiques : mécanismes et modalités d'action des médicaments.
    5. Cibles des médicaments, caractéristiques des liaisons aux récepteurs, méthodes d'études.
    6. Courbe effet-dose, dose efficace 50, notion de marge thérapeutique : structure générale, dénomination commune internationale, relations structure-activité, mécanisme d'action, propriétés pharmacologiques, pharmacocinétique, indications (limitées à celles de l'autorisation de mise sur le marché), formes galéniques, précautions d'emploi, contre-indications, effets indésirables et interactions médicamenteuses des médicaments appartenant aux classes suivantes.
    7. Médicaments des affections neurologiques et neurodégénératives : épilepsie, migraines, algies faciales, maladie d'Alzheimer, maladie de Parkinson, sclérose en plaques.
    8. Antalgiques.
    9. Antipsychotiques.
    10. Anxiolytiques et médicaments des troubles du sommeil.
    11. Antidépresseurs. Normothymiques.
    12. Médicaments de l'insuffisance cardiaque.
    13. Anti-angoreux.
    14. Antihypertenseurs.
    15. Diurétiques.
    16. Médicaments des troubles de l'hémostase : anticoagulants, anti-agrégants plaquettaires, thrombolytiques.
    17. Solutés de remplissage vasculaire.
    18. Médicaments des troubles du rythme cardiaque.
    19. Antiasthmatiques et antiallergiques.
    20. Anti-inflammatoires.
    21. Médicaments de la goutte.
    22. Antidiabétiques : antidiabétiques oraux et insulines.
    23. Sulfamides antibactériens et associations.
    24. Lactames.
    25. Macrolides et apparentés.
    26. Cyclines.
    27. Aminosides.
    28. Glycopeptides.
    29. Quinolones.
    30. Antituberculeux.
    31. Antirétroviraux.
    32. Antiviraux actifs contre les virus des hépatites, les virus grippaux et les virus du groupe herpès.
    33. Antifongiques par voie générale.
    34. Antiprotozoaires intestinaux et anthelminthiques intestinaux.
    35. Antimalariques.
    36. Médicaments de l'ulcère gastro-duodénal.
    37. Antiémétiques.
    38. Immunosuppresseurs.
    39. Facteurs de croissance hématopoïétiques. Cytokines et antagonistes.
    40. Médicaments des dysfonctionnements thyroïdiens.
    41. Normolipémiants.
    42. Anticancéreux : classification et mécanismes d'action, principes de leur utilisation thérapeutique et traitements associés.
    A noter que les traitements associés (thérapeutiques adjuvantes) sont traités dans d'autres sous-sections de la section V.
    43. Médicaments de l'ostéoporose.
    Effets toxiques des médicaments :
    44. Méthodes d'évaluation de la toxicité d'un médicament.
    45. Toxicologie systémique : mécanismes et manifestations d'une action toxique hématologique, hépatique, rénale, cardio-vasculaire ou pulmonaire.
    46. Toxicologie des psychotropes : lithium, benzodiazépines, carbamates, neuroleptiques, antidépresseurs.
    47. Toxicologie des antalgiques : salicylés, paracétamol et morphinomimétiques.
    48. Médicaments cardiotoxiques : digoxine, chloroquine.
    49. Principes généraux des méthodes de traitement des intoxications. Antidotes.
    Mise en forme et valorisation du médicament :
    50. Stérilisation et conditionnement aseptique des médicaments.
    51. Formes à libération conventionnelle destinées aux voies orale et parentérale.
    52. Formes à libération et/ou distribution modifiées destinées aux voies orale et parentérale.
    53. Préparations de nutrition parentérale.
    54. Formes destinées aux voies nasale et pulmonaire.
    55. Formes destinées aux voies cutanée (y compris transdermique) et oculaire.
    Principes de production et d'utilisation des :
    56. Médicaments dérivés du plasma : albumine, facteurs de l'hémostase et immunoglobulines.
    57. Vaccins : hépatite B, ROR (rubéole-oreillons-rougeole), tétanos, grippe.
    58. Anticorps monoclonaux.
    59. Cellules souches hématopoïétiques.
    Les épreuves de QCM et d'exercices d'application portent sur l'ensemble du programme défini dans les sections I à V.
    Les dossiers thérapeutiques et biologiques pouvant inclure des questions rédactionnelles de connaissances générales (QRCG) portent sur les sections II, III, IV et V.
    Les valeurs biologiques pouvant être demandées dans les dossiers thérapeutiques et biologiques ne concernent que les adultes. Ce sont celles éditées par le Conseil scientifique en pharmacie.

    Annales

    Les annales sont disponibles sur le site du CNCI:

    Épreuves

    Afin de participer aux épreuves, chaque candidat doit se connecter à l’application Celine à partir du 26 novembre 2018 à l’adresse ci-dessous afin d'imprimer sa convocation : https://www.cngsante.fr/chiron

    Vous trouverez ci-dessous les consignes données aux candidats lors des épreuves

    Résultats

    Concours destiné aux pharmaciens européens

    Relevés de notes
    Les candidats recevront leur relevé de notes par la poste.

    Demandes de copies
    Les cahiers d’épreuves ne sont pas annotés. Les demandes de copies sont à adresser par lettre recommandée avec avis de réception avant le 31 mars 2018, à l’adresse ci-dessous, en joignant une enveloppe au format A4 affranchie au tarif lettre en vigueur pour un poids de 500 g.

    CNG
    Département concours, autorisation d’exercice
    Mobilité – développement professionnel
    Bureau des concours médicaux nationaux
    Internat de pharmacie
    21B rue Leblanc
    75737 PARIS CEDEX 15

    Procédure nationale de choix de poste

    La procédure nationale de choix de poste pour le concours européen s’effectue par courrier.

    Rappel aux lauréats

    • Extrait de l’article 20 de l’arrêté du 12 avril 2012 portant organisation et programme des concours d’internat de pharmacie et détermination de la procédure de choix de poste

    "Tout candidat qui n’a pas exprimé ses vœux ou qui n’a pas émis un nombre de vœux suffisant permettant de l’affecter perd le bénéfice de son classement"

    • Extrait de l’article D633-8 du code de l’éducation relatif au troisième cycle spécialisé des études pharmaceutiques

    "L’interne ayant obtenu une première affectation et désirant bénéficier d’un deuxième choix d’affectation doit avoir exercé ses fonctions dans la discipline acquise à l’issue du premier choix. Pour être inscrit une deuxième fois au concours, l’interne doit faire connaître, par écrit, avant la fin du premier semestre de fonctions, à son unité de formation et de recherche, à son centre hospitalier universitaire de rattachement et à l’agence régionale de santé dont il relève, son intention de renoncer au bénéfice du premier concours. Les résultats obtenus au cours de la deuxième tentative se substituent alors à ceux obtenus au cours de la première et en aucun cas l’interne ne peut poursuivre ses fonctions dans le cadre de sa première affectation.

    Affectations

    Concours destiné aux pharmaciens européens

    • Arrêté du 16 août 2017 relatif à l’affectation de l’interne de pharmacie ayant satisfait aux épreuves du concours d’internat à titre européen pour les pharmaciens français andorrans, suisses ou ressortissants de l’un des Etats membres de l’Union européenne ou d’un autre Etat partie à l’accord sur l’Espace économique européen au titre de l’année universitaire 2017-2018
    • Arrêté du 12 septembre 2014 relatif à l’affectation des internes de pharmacie ayant satisfait aux épreuves du concours d’internat à titre européen pour les pharmaciens français andorrans, suisses ou ressortissants de l’un des Etats membres de l’Union européenne ou d’un autre Etat partie à l’accord sur l’Espace économique européen au titre de l’année universitaire 2014-2015
    • Arrêté du 7 octobre 2013 relatif à l’affectation des internes de pharmacie à titre européen
    Choix de stage après l’affectation

    Les futurs internes doivent se connecter sur le site de l’ARS pilote de leur interrégion d’affectation afin de se renseigner sur les dates et les modalités de la procédure de choix de stage. Dans certains cas comme en Île de France, une pré inscription en ligne est requise.

    Certaines ARS ont développé une Plateforme d’accès aux professionnels de santé (PAPS).

    Vous trouverez ci-dessous les adresses de certaines ARS :

    ARS Nord Pas de Calais

    Associations d’étudiants

    Pour tout conseil, les futurs internes peuvent contacter la Fédération nationale des syndicats d’internes en pharmacie et en biologie médicale en cliquant sur le lien suivant :

    Fédération nationale des syndicats d’internes en pharmacie et en biologie médicale afin d’obtenir le Guide de l’interne en pharmacie rédigé par la FNSIP-BM

    Contact

    Contact

    Gestionnaire : 

    Adresse électronique : cng-internat [dot] pha [at] sante [dot] gouv [dot] fr (CNG-INTERNAT.PHA)

    Téléphone : 01 77 35 62 94