Gestion de la crise COVID 19 : Communiqué de presse du 16 avril 2020

Le point sur l’appel au volontariat des directeurs et les dispositifs d’accompagnement professionnel et de soutien psychologique mis en place par le CNG

Mobilisation des directeurs pour venir en soutien aux établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux

A la suite de l'appel à volontariat lancé par le CNG le 27 mars dernier, plus de 550 directeurs en activité, en détachement, en disponibilité, ou retraités ont répondu à ce jour à cette demande d’appui et se répartissent ainsi :

  • 34 directeurs des soins
  • 116 directeurs d’établissement sanitaire, social et médico-social
  • 272 directeurs d’hôpital
  • 41 élèves de l’EHESP
  • 94 volontaires ne dépendant pas de la fonction publique hospitalière 

Les équipes du CNG ont contacté chacun de ces volontaires afin de préciser certaines informations relatives à leur position statutaire, leur localisation géographique, et aux compétences qui pourraient être particulièrement utiles dans le cadre de la gestion de la crise.

Le CNG a par ailleurs pris l’attache de toutes les Agences Régionales de Santé afin d’être mis en relation avec un interlocuteur privilégié vers qui orienter les volontaires.

Les ARS structurent le recensement des besoins des établissements et la mise en relation avec les volontaires.

Ce travail se poursuit actuellement avec une attention particulière aux établissements chargés des soins et de l’hébergement des personnes âgées et des personnes en situation de handicap.

Deux mesures mises en œuvre par le CNG pour accompagner et soutenir les professionnels

  1. Une offre d’accompagnement professionnel dédiée aux praticiens hospitaliers et aux directeurs

Une offre d’accompagnement renforcée pour répondre aux professionnels

L’équipe des coachs du CNG a développé une offre renforcée, ouverte à tout directeur ou praticien hospitalier déjà accompagné ou non, comprenant des séances d’accompagnement ponctuelles pour les soutenir au mieux en cette période de crise sanitaire.

Les premières séances montrent tout d’abord que les professionnels demandent des entretiens plus courts mais plus rapprochés, tous les quinze jours en moyenne, contre tous les mois habituellement. Ensuite, les thématiques qui émergent sont liées en premier lieu à la décision organisationnelle, au management des équipes, au maintien de la capacité de réflexion stratégique en situation de crise. L’organisation de la communication est également un point de préoccupation et notamment comment rassurer les équipes et gérer l’annonce de mauvaises nouvelles. Enfin la thématique du « prendre soin de soi » et de ses équipes est récurrente dans les entretiens.

La mise en place d’ateliers de coopération entre pairs

Parallèlement et pour répondre aux interrogations et aux difficultés opérationnelles auxquelles sont confrontés les professionnels, l’équipe de coachs du CNG vient de lancer des ateliers de coopération Il s’agit d’ateliers d’entraide, d’échange et de prise de recul pour travailler sur des situations très concrètes apportées par les participants et liées à la crise. Des formats courts et entre pairs ont été privilégiés compte tenu de la situation actuelle. Des dates sont proposées sur le site du CNG pour les semaines à venir.

  1. Un numéro vert d’aide et d’accompagnement psychologique

Le soutien psychologique des directeurs pour gérer au mieux la situation de crise est fondamental. Les appels reçus, par les psychologues de la société PSYA répondants au numéro vert 0 800 203 007 mis en place par le CNG depuis le 27 mars, concernent principalement :

  • La charge de travail
  • Les conditions de travail
  • Le climat de travail : la gestion des équipes et leurs inquiétudes face à la pandémie
  • Les conflits de valeur

Un dispositif comparable est accessible aux médecins hospitaliers, via le numéro vert du Conseil national de l’ordre des médecins le 0800 288 038.