[CNG Podcast] Echanges avec Eve Parier, Directrice générale du CNG

Pour ce premier numéro, CNG Podcast reçoit Eve Parier, Directrice générale du CNG.

Retour sur ses actions depuis son arrivée à la tête du Centre national de gestion en septembre 2019.

 

Le CNG assure trois missions phares : recruter, orienter et soutenir près de 62 000 praticiens et directeurs de la fonction publique hospitalière. Rencontre avec Eve Parier, directrice générale du CNG depuis septembre 2019.

Bonjour Eve Parier, bienvenue sur ce nouveau podcast dédié à la feuille de route du CNG et ses enjeux pour 2021. Quel bilan tirez-vous de votre action depuis votre arrivée à la tête du CNG ?

Le bilan de ces 18 mois est positif, malgré le contexte qui a été compliqué avec la pandémie. Nous avons dû réorganiser tous les concours médicaux et administratifs que nous gérons, soit près de 25 000 candidats à informer. En 2020, nous avons réalisé un travail de fond pour comprendre les attentes des professionnels. Elles sont nombreuses mais nous pouvons les résumer en deux mots : soutien et accompagnement. Je suis arrivée avec beaucoup d’enthousiasme et cet enthousiasme reste entier car je trouve que la mission qui nous est confiée est passionnante.

Une nouvelle feuille de route pour le CNG a été approuvée le vendredi 12 mars, quelle priorité d’action ?

La priorité est de nous faire connaître notamment auprès des praticiens hospitaliers. Les travaux menés en 2020 nous montrent en effet que les PH nous connaissent pas ou mal. Nous devons faire de la pédagogie sur notre rôle et communiquer sur ce que nous pouvons leur apporter.

Justement, que va apporter cette feuille de route aux professionnels que vous accompagnez ?

Le programme de travail 2021 est basé sur deux piliers : le développement de notre écoute des professionnels et la dématérialisation de plusieurs procédures.

Comment cela se traduit-il ?

En quelques mots, pour le 1er pilier :

  1. Nous lancerons une nouvelle offre d’accompagnement professionnel. A ce sujet, je peux déjà vous annoncer que nous allons expérimenter le mentorat.
  2. Nous commencerons les entretiens carrières pour les directeurs en septembre.
  3. S’agissant des PH, comme le prévoit le Ségur de la santé, l’objectif est de commencer ces entretiens en 2022. Cela demande une coordination importante avec les établissements, travail à mener en 2021.

Une instance nationale pour la qualité de vie au travail des PH sera créée, à l’image de celle qui existe déjà pour les directeurs.

Pour le 2nd pilier, la dématérialisation :

  1. Nous travaillons au développement d’un nouvel outil de gestion des directeurs, Saga-Directeurs, qui permettra, dans quelques temps, la mise à disposition d’un compte personnel en ligne. L’équivalent est aussi prévu à terme pour les PH.
  2. Nous souhaitons dématérialiser les inscriptions aux procédures d’autorisations d’exercice et au concours national de praticiens hospitaliers, un gain pour les candidats et pour le personnel du CNG.

Comment imaginez-vous le CNG dans 10 ans ?

Comme une DRH réactive, créative et moderne pour les professionnels qui s’engagent chaque jour dans les hôpitaux et les établissements sociaux et médico-sociaux.